Que chaque jour soit le Jour de la Terre

L’élevage bovin est responsable de 18% des gaz à effet de serre qui causent le réchauffement climatique, ce qui représente plus que les voitures, les avions et toutes les autres formes de transport réunis.

Il est la principale cause de la déforestation dans le monde entier. En effet, le surpâturage transforme le un cinquième de tous les pâturages en zone désertique. De plus, les vaches absorbent d’énormes quantités d’eau : il faut une environ 600 litres d’eau afin de produire un seul hamburger !

Les engrais utilisés afin de cultiver la nourriture du bétail se redirige dans l’eau créant la suralimentation de celle-ci causant la pousse anormale de mauvaises herbes qui étouffent toutes autres formes de vies. Les les antibiotiques et les hormones utilisées pour traiter le bétail s’infiltre dans l’eau potable et mettent en danger la santé humaine.

Cette pollution se dirige ensuite jusqu’à la mer, tuant les récifs de coraux et crée la formation de zone dépourvue de vie. Comme celle situé è 21 000km du Golfe du Mexique, où une grande partie des déchets de la production de viande bovine américaine est effectuée sur le Mississippi.

Par conséquent, MAISON CYMA a fait l’une de ses missions de trouver une alternative aux cuirs bovins pour aider à en réduire la demande et la consommation. Toutefois, nous ne souhaitions pas prendre une alternative synthétique, car nous ne voulions pas compromettre l’aspect biodégradable de nos produits. Ainsi, lorsque nous avons trouvé le cuir de poisson, nous savions que c’était l’alternative que nous attendions. Nous sommes immédiatement tombées amoureuses de cette matière première écoresponsable. En effet, les peaux de poissons que nous utilisons proviennent de l’industrie de la pêche en l’Atlantique qui ne pratique pas la surpêche. Les peaux sont récupérées et envoyées dans une tannerie des pays Scandinaves qui utilise l’énergie solaire afin convertir les peaux en cuir aux multiples finis.

En parallèle, un autre de nos missions est de créer un lien, un lien affectif entre les humains et les animaux. De propager la sensibilisation sur le recyclage de la fourrure dans l’espoir de créer une étincelle de curiosité chez dans les gens, afin que ceux-ci s’intéressent à regarder de plus près ce qu’ils consomment. Par exemple, la provenance de la fourrure et les conditions de production du produit final. De cette façon, chacun d’entre nous sera outillé à faire des choix éclairés, à consommer selon nos valeurs profondes et par le fait même, créer un monde meilleur.

Faisons-en sorte que chaque jour soit le Jour de la Terre.